Accueil HopSolution Construction d’un Temazcal : Hutte à sudation

Construction d’un Temazcal : Hutte à sudation

Temazkal Giorgio
218
Temazkal Giorgio

Bénéfices locaux :

Valorisation d’une tradition héritée des civilisations pré-hispaniques de l’Amérique Centrale.

Bénéfices voyageurs :

Activité originale avec des bienfaits thérapeutiques.

Bénéfices pour l'environnement :

S’intègre parfaitement au paysage et peut-être auto-construit avec des matériaux naturels et sans impact !

Description 

Balam propose des excursions éco-touristiques aux voyageurs qui souhaitent un parcours sur-mesure et partager à ses côtés une aventure archéologique, anthropologique et culturelle en immersion dans la culture maya locale. A côté de cela, il propose aussi la construction d’un temazcal aux hôteliers ou particuliers. Cela fait partie intégrante de la mission qu’il s’est fixé, qui est celle de « permettre aux visiteurs de découvrir et expérimenter un rituel ancestral mesoaméricain.

A quoi cela sert-il?

  • Une fonction thérapeutique: par la sudation corporelle et l’utilisation de plantes médicinales, tel un sauna, le temazcal permet une purification physique.
  • Une fonction spirituelle: par l’effet tranquillisant mental, tel un moment de méditation, « dans le temazcal on ne pense pas au passé, ni au futur, on est dans le présent, et on retourne à l’état originel de l’être au contact de la mère nature » explique Balam. Le temazcal permet un contact rapproché avec les quatre éléments: eau, feu, air et terre et une « purification spirituel » selon les traditions mayas et aztèques. Le temazcal était un lieu cérémonial qui permettait le « réveil spirituel ».

Comment construire un temazcal?

Quelques principes de base:

  • L’entrée doit être dirigée vers l’est (entrée du soleil) et le temazcal a habituellement une forme circulaire.
  • Sa structure se compose de « barres » qui peuvent être dans la matière de votre choix. Dans le cas présent, Balam utilise du bois de sapotillier (arbre très typique du Mexique, qui fournit également du chicle, une sorte de latex blanc, utilisé auparavant pour fabriquer du chewing-gum) . Il est important d’utiliser un bois très flexible, car il s’agira ensuite de fixer les tiges au sol (dans notre cas avec du ciment) et de les faire se rejoindre au centre (en forme de igloo).
  • Il faut creuser au milieu du temazcal un orifice ou l’on pourra disposer les pierres volcaniques chaudes.
  • Au sol, on peut laisser la terre directement, mettre du sable, des feuilles de palmiers, ou encore des petate (tapis tissés en fibre de feuilles de palmier).
  • Pour recouvrir la structure, on met un plastique ou une toile par exemple (une matière qui soit hermétique) que l’on pourra ensuite recouvrir comme on le souhaite pour mieux l’intégrer au paysage.

Pour plus d’information, vous trouverez par exemple un guide pratique pour la construction d’un temazcal sur ce site.

Et ensuite, comment l’utiliser?

Une fois la construction achevée, il faudra allumer un feu à l’extérieur pour faire chauffer les pierres volcaniques, ainsi que l’eau mélangée aux plantes. Il faut ensuite entreposer le tout dans le trou au centre du temazcal. Pour en savoir plus sur l’  « expérience temazcal », lisez par exemple cet article.

Vu à

Nom Type de structure Environnement Pays Troc?
Azulik Eco-Resort and Maya Spa mer, zone-chaude Mexico Oui
Azulik Eco-Resort and Maya Spa mer, zone-chaude Mexico Oui
Azulik Eco-Resort and Maya Spa mer, zone-chaude Mexico Oui

Fournisseur

auto-construction

Pas de commentaire

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Bonnes pratiques liées :

Nom Catégorie :
Système d’irrigation inca Construction et Aménagement, Gestion de l'eau
Le keyhole Agriculture et Restauration, Construction et Aménagement
Toit en paille Construction et Aménagement
Oreiller en balle d’épeautre Construction et Aménagement
Chauffe-Eau avec Compost Agriculture et Restauration, Construction et Aménagement, Energie