Accueil HopSolution Biodigesteur

Biodigesteur

Installation of the Biodigester
218
Installation of the Biodigester

Bénéfices locaux :

Valorise et réduit les déchets organiques tout en offrant un fertilisant naturel et des gaz gratuits!

Bénéfices voyageurs :

Beaucoup de gens ne connaissent pas le système et sont très curieux: l’opportunité de leur expliquer, ils seront heureux de repartir avec un nouvel apprentissage!

Bénéfices pour l'environnement :

Transforme les déchets organiques en conditionneur de sol naturel (appelé Biol: fertilisant, persticide, anti-gel…) et biogaz (pouvant être utilisé directement ou transformé en électricité).

Description 

A quoi sert un système de Biodigestion ?

Un biodigesteur permet de transformer les déchets organiques (de la cuisine ou du jardin par exemple) en conditionneur de sol d’un côté et biogaz de l’autre.

Le conditionneur de sol, appelé « Biol », offre de nombreux bienfaits:

  • Fertilisant naturel
  • Pesticide / fongicide naturel
  • Amélioration et récupération de sols pollués
  • Réduction du risque de pertes dû au gel
  • Aliments pour poissons ou bovins

Le Biol est aussi surnommé le nouvel or brun ou encore du fertilisant suprême (selon l’organisation HIVOS).

Comment ça marche un Biodigesteur ?

Les déchets organiques doivent être au préalable mixés ou du moins découpés en petits morceaux. On les dépose dans le tube pour qu’ils puissent commencer le cycle. On y ajoute de l’eau (3 volumes d’eau pour 1 volume de déchets). Attention l’eau doit être non chlorée, car sinon le chlore tuerait les bactéries. Si l’eau est peu chlorée, avant de l’insérer, on peut par exemple la laisser un peu au soleil afin que le peu de chlore s’évapore.

Le biodigesteur fonctionne de la même manière que le système de digestion d’une vache. C’est un système « vivant » puisque composé de différentes bactéries qui s’occupent d’effectuer la digestion. Il est donc important de le nourrir régulièrement (tous les jours, ou bien lui donner une double ration lorsqu’il a sauté un repas) pour ne pas que les bactéries qui vivent au cœur de celui-ci ne meurent (à défaut d’être nourries !).

Il y a différents types de bactéries qui effectuent une réaction en chaine : « l’inoculation ». Un 1er type de bactérie effectue le rôle de mastication, puis ce qu’il rejette sert de nourriture au 2ème type de bactérie, et ainsi de suite. Les quatre différents rôles du cycle de la digestion sont ainsi bien remplis « mastication, estomac, gros intestin, intestin grêle ». On parle aussi ici d’un réacteur à biogaz anaérobique pour parler du biodigesteur.

Avec la pression du gaz qui est émanée, la solution digérée remonte à la surface et est ensuite évacuée (ici à droite sur la photo). Il faut en moyenne un mois pour que les déchets insérés d’un côté, ressortent en fertilisant de l’autre côté (c’est une longue digestion !). Mais on récupère bien du biol tous les jours (après avoir attendu un mois au départ de la mise en route du système).

Le gaz émis par le système est composé en majorité de méthane (environs 65%), qui est le gaz qui nous intéresse ici. Mais aussi de dioxyde de carbone (30%), et d’un peu d’eau et de sulfure. Le gaz sort par le dessus du biodigesteur, et passe par une valve de sécurité composée d’eau pour réguler la pression, et ensuite par un filtre pour éliminer le sulfure d’hydrogène qui est nocif.

Le gaz peut ensuite directement alimenter des plaques de gaz pour cuisine, ou encore passer par un système additionnel pour être transformer en électricité.

Pour fonctionner, le système a besoin d’une température intérieure minimum de 35°C. Il est donc important de le placer dans un lieu ensoleillé (ou du moins un lieu où il fait chaud). Aussi, le peindre de noir (du moins la partie du dessus) permet de garantir plus de chaleur.

Le système ne dégage pas de mauvaises odeurs (c’est hermétique), et on peut imaginer l’entourer de plantes par exemple pour qu’il s’intègre mieux à l’environnement.

Le cas particulier de l’Eco-Hotel Uxlabil au Guatemala

Il existe des biodigesteurs de toutes les tailles. J’ai eu la chance d’assister à l’installation de celui de l’eco-hôtel Uxlabil au bord du lac Atitlan au Guatemala, et rencontrer Sebastian (voir la vidéo ci-dessus pour son explication en langue espagnole) et Julian de l’entreprise Viogaz (en collaboration avec l’ONG Alterna). C’est le 1er biodigesteur qui est installé autour du lac d’Atitlan, et il va servir de démonstration et d’exemple pour essayer d’inspirer les localités environnantes.

Il s’agit d’un « petit » biodigesteur qui peut contenir 800 L de volume liquide et 800 L de gaz, soit un total de 1,6 m3. Il faut l’alimenter de 4kg de déchets organiques chaque jour, et il a coûté aux alentours de 600€.

Ce prix inclut le système (dont le filtre de sulfure d’hydrogène, la connexion et les plaques de gaz, le récupérateur de biol) et aussi les frais d’installation, de formation à son utilisation et maintenance, une garantie de 2 ans, et une assistance technique durant 1 an.

La durée de vie d’un biodigesteur est estimée à plus de 10 ans. Grâce aux économies faites en fertilisant et en consommation de gaz, il est rapidement rentabilisé. De plus, avec un biodigesteur plus grand, il peut être possible d’être complètement indépendant énergiquement, ou encore de revendre le surplus de gaz ou de biol… et donc même de gagner de l’argent ?

Le Lac d’Atitlan est pollué par une algue africaine depuis quelques années. L’idée est ici aussi de proposer aux localités entourant le lac de mettre en place de nombreux biodigesteurs qui pourraient alors transformer ces algues en énergie et biol, une super idée, non ?

Un peu de lecture pour rentrer encore plus au cœur du sujet:

Vu à

Nom Type de structure Environnement Pays Troc?
Rancho Margot Activités, Hôtels et chambres d'hôtes, Restaurants & Co, Tourisme communautaire rural, montagne Costa Rica Oui
Hospederia El AlmaZen Activités, Auberges de jeunesse, Hébergements insolite, Séjours et circuits, Tourisme communautaire, Villages Vacances rural, montagne, zone-temperee Dominican Republic Oui
Hospederia El AlmaZen Actividades, Albergues de juventud, alojamientos insólitos, Centros de vacaciones, Estancias y excursiones, Turismo comunitario rural, montagne, zone-temperee Dominican Republic Oui
Hospederia El AlmaZen Activities, Community based tourism, Hostels, Packages and tours, Resorts, Unusual lodgings rural, montagne, zone-temperee Dominican Republic Oui
Azulik Eco-Resort and Maya Spa mer, zone-chaude Mexico Oui
Azulik Eco-Resort and Maya Spa mer, zone-chaude Mexico Oui
Azulik Eco-Resort and Maya Spa mer, zone-chaude Mexico Oui
Rio Muchacho Ferme Biologique & Ecolodge Activités, Auberges de jeunesse, Campings, Hôtels et chambres d'hôtes, Restaurants & Co rural, zone-chaude Ecuador Oui
Eco-Hotel Uxlabil, Atitlan, Guatemala Uxlabil Eco-Hotels Hôtels et chambres d'hôtes rural, urbain, zone-chaude Guatemala Oui
Eco-Hotel Uxlabil, Atitlan, Guatemala Uxlabil Eco-Hotels Hotels & guest houses rural, urbain, zone-chaude Guatemala Oui

Pas de commentaire

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Bonnes pratiques liées :

Nom Catégorie :
Puits canadien Energie
Construction en sel Construction et Aménagement
Pain Maison Agriculture et Restauration
Consommation responsable de poisson Agriculture et Restauration, Patrimoine et Biodiversité
Permaculture et Agriculture Responsable Agriculture et Restauration